Votre Magazine Web
Le Magazine mode,people,voyage et astrologie

Scandale Facebook : Un nouveau Watergate?

0 2 939

Le scandale Facebook est tombé tel une bombe ces dernières heures. Lorsque l’info est tombée,la panique s’est installée en quelques heures.Les actions Facebook ont chuté comme jamais sur les marchés boursiers et la planète Facebook a vacillé.

Le Scandale Facebook,une affaire d’Etat ?

Scandale Facebook

 

Il ne s’agit pas en effet,d’un simple problème de piratage qui aurait pu échapper à Mark Zuckerberg et son équipe.Non,il s’agit d’un scandale qui touche à la fois l’entreprise,le monde politique,et la démocratie.Le jeune PDG de Facebook va non seulement devoir s’expliquer devant le parlement européen,mais aussi comparaître devant une commission parlementaire britannique.De quoi assurer quelques nuits blanches à Zuckerberg.

Damian Collins,le président de la commission Britannique rappelle que »Le comité a demandé à plusieurs reprises à Facebook comment les entreprises acquièrent et conservent les données des utilisateurs de leur site, en particulier si des données ont été prises sans leur consentement Vos réponses officielles ont constamment sous-estimé ce risque et ont été trompeuses. » Il sera difficile pour Mark Zuckerberg de botter en touche cette fois-ci.

Donald Trump et FacebookQuand la politique vous pirate et se sert de vos données

Le scandale Facebook part d’un scandale politique.Cambridge Analytica est une filiale américaine de la société britannique de marketing ciblé SCL Cette dernière est spécialisée dans la communication et la stratégie se met au service de la politique afin de collecter des données lors de campagnes électorale.Collecter des données oui,mais à l’insu des électeurs,cela s’appelle du piratage.Le grand patron n’est autre que Robert Mercer,un milliardaire sympathisant de Donald Trump,et aux idées politiques très proches du nationalisme.Il fut d’un soutien sans faille pour Donald Trump,du début à la fin de sa campagne.Autre fait très étrange,l’ ancien proche conseiller du président américain Steve Bannon,fut un des membres du conseil d’administration de SCL.

Un logiciel espion pour mieux influencer les électeurs

Cambridge Analytica aurait programmé un logiciel capable d’anticiper les choix des électeurs mais aussi de les influencer.Cela permettrait au comité de campagne du candidat d’agir et d’améliorer le ciblage et la stratégie de  communication.Mais de quel candidat parlons-nous? Tout simplement de Donald Trump.Le président des Etats-Unis aurait signé un contrat avec SCL en juin 2016,afin qu’elle  »l’aide » pour sa campagne.Et quel est le meilleur outil pour tout connaître des électeurs?Facebook bien évidement.

Le sacndale Facebook ne fait que commencer et pourrait bien être équivalent à celui du Watergate,un scandale d’espionnage politique qui se solda par la démission de Richard Nixon, alors président des États-Unis..

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.